Archives de Tag: Caraïbes

La Guadeloupe est-elle fréquentable ?

Pistol
La mortalité criminelle y dépasse celle de Marseille ou de la Corse. Le touriste ne craint rien, à condition de respecter certaines règles.

42, ce n’est pas (heureusement) la température de l’air aux Antilles, mais malheureusement le dernier chiffre de mortalité criminelle en Guadeloupe cette année. Ce score lourd situe sur la première marche du podium cette île de seulement 440 000 habitants, loin devant Marseille ou la Corse. La Guadeloupe n’est pas devenue subitement le haut lieu du crime. 2013 se situe dans la moyenne après 44 morts violentes en 2011 et 38 en 2012. Les chiffres sont régulièrement publiés par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et montrent les tendances. L’analyse des causes permet de mieux resituer cette délinquance dans le contexte géopolitique et celui des pratiques locales.

L’article originale

Publicités
Tagué , , , , ,

La Martinique, carrefour de la Caraïbe

martinique1

La Martinique développe de nouvelles relations avec les pays voisins de la Caraïbe. Après l’adhésion à l’OECS (Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale), à la CEPALC (Commission Economique Pour l’Amérique Latine et la Caraïbe), les négociations avec la CARICOM (Communauté des Caraïbes) et l’AEC (l’Association des Etats de la Caraïbe) se poursuivent. Il est désormais question de la mise en place d’un réseau de chargés de coopération au sein de la zone caribéenne.

Une nouvelle ère

Cette proximité géographique, culturelle et identitaire, avec les pays de la Caraïbe représente un important potentiel pour l’indispensable accompagnement à l’internationalisation de nos politiques de développement.

Lire la suite de l’article original

Tagué , ,

« Les Métropolitains qui vendent la Martinique connaissent encore mal notre île « 

brice-nayaradou-antilles-tourisme

Basé dans la ville de Fort-de-France en Martinique, Brice Nayaradou est un spécialiste des Antilles, mais également de toute la Caraïbe.

Persuadé que son île n’est pas vendue sous ses meilleurs atours par les agences métropolitaines, il espère lancer très bientôt un site pour capter les voyageurs à la recherche de produits sur-mesure. En attendant, il se concentre sur sa clientèle martiniquaise, qui malgré la crise continue de voyager.

L’article original

 

Tagué , , , , ,